Installation piscine

Installation piscine :

Installer une piscine chez soi répond à un besoin d’optimiser la fraîcheur durant l’été et de profiter de baignades toute l’année si cette dernière est chauffée. Avant de décider de la solution la mieux adaptée au terrain et au budget disponibles, il convient de s’interroger soigneusement sur l’emplacement futur de la piscine ; de même qu’il est indispensable de consulter les règles d’urbanisme propres à chaque commune.

Piscine hors sol

Les petits budgets choisiront une piscine hors-sol. Hormis le coût du prix de vente et du montage, cette solution permet de disposer en une journée d’un point d’eau, en outre sécurisé par l’échelle d’accès, que l’on ôte pour interdire aux enfants de s’en approcher.

Les bricoleurs peuvent choisir d’installer une piscine en kit. Attention cependant, ce procédé nécessite de réelles aptitudes en matière de terrassement, de maçonnerie, d’électricité et de plomberie et mobilisera également les forces disponibles pendant plusieurs semaines. Il faut acquérir auprès d’un professionnel les éléments nécessaires, tels la structure verticale du bassin et le revêtement pour l’étanchéité ; les installer et créer en outre une zone de filtration pour l’épuration de l’eau et réaliser les finitions.

Les piscines monocoques présentent, elles, l’avantage d’arriver sur l’emplacement choisi entièrement fabriquées. Elles ont besoin d’un terrassement effectué obligatoirement par un professionnel, afin de limiter au maximum les risques de fissures du bassin. Déjà revêtues de gelcoat, en résine résistant aux UV, leur installation, outre les travaux préalables de terrassement, mobilise seulement deux jours. De plus, les modèles actuels offrent un vaste choix.

Piscine traditionnelle

La piscine traditionnelle reste la piscine creusée en béton. Réellement plus économique que la piscine en polyester, elle ouvre également la porte de la créativité, puisque toutes les formes sont possibles. L’inconvénient réside dans le fait qu’il s’agit là d’un vrai chantier de construction, durant au minimum quinze jours. Le traçage et le terrassement une fois effectués, la pose de la structure (sol et parois) ainsi que du revêtement peut commencer, suivie des raccordements électriques et des finitions comme installer les margelles entre autres.

Piscine en parpaings

Les piscines en parpaings sont encore moins onéreuses ; attention cependant : elles doivent bénéficier d’une étanchéité obligatoirement conforme et le choix de forme est limité (carrée ou rectangulaire).

Pour les passionnés d’écologie, les piscines naturelles font l’unanimité. Si le terrassement reste le même, le béton est remplacé par des pierres plates posées sur une tôle étanche et les produits chimiques sont quant à eux oubliés au profit d’éléments naturels, telles les plantes aquatiques. Cette solution reste la plus chère à l’achat et nécessite deux mois de travaux.

Dans tous les cas, la piscine choisie devra bénéficier d’un équipement en matière de sécurité, conforme aux normes en vigueur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *